La culture de l’apprentissage

13 Mai, 2021
La culture de l’apprentissage

La pandémie, et l’accélération du télétravail ont amené les entreprises à se transformer, mais aussi à improviser. Les équipes ont dû apprendre à faire évoluer leurs processus mais aussi leurs produits. Une culture de l’apprentissage s’avère aujourd’hui indispensable.

Dans son livre La Cinquième Discipline, Peter Senge définit une organisation apprenante comme étant « une organisation qui ne cesse de cultiver sa capacité à créer son propre futur ». Les entreprises se doivent de faire face aux évolutions de leur environnement. Toutefois, les organisations apprenantes peuvent aller bien au-delà d’une telle adaptation.

Dans son livre Mindset – The new psychology of success, l’auteure américaine Carol Dweck dévoile l’importance d’une mentalité tournée vers l’apprentissage (ce qu’elle appelle le « growth mindset »), par opposition à une mentalité de la réussite (le « fixed mindset »).
Une mentalité d’apprentissage permet d’accepter les challenges et de faire face aux difficultés. Elle sous-entend que le talent n’est pas juste inné mais peut s’acquérir, par l’apprentissage, par le travail personnel, par des stratégies de développement ou du mentoring. Elle laisse la place au développement individuel et accorde un potentiel de progression à chacun pour peu que la personne le désire. Vous comprenez donc l’importance de développer et d’encourager une mentalité d’apprentissage au sein de votre entreprise.

Gary Yukl décrit dans la revue The Leadership Quarterly le processus qui sous-tend une organisation apprenante « La découverte de nouvelles connaissances pertinentes, la diffusion de ces connaissances auprès des collaborateurs de l’entreprise qui peuvent en avoir besoin, et l’application de ce savoir en vue d’améliorer les processus internes ainsi que l’adaptation externe. »

Comment développer une culture d’apprentissage dans votre entreprise ?

1. Commencez par admettre votre méconnaissance

Manager, directeur de département, ou président d’entreprise, quel que soit votre poste, vous ne pouvez pas tout connaître. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques des meilleurs dirigeants, celle de savoir s’entourer de personnes meilleures qu’eux sur différents sujets.

Si vous souhaitez encourager une culture de l’apprentissage au sein de votre entreprise, n’ayez pas peur de montrer vos lacunes et zones d’ignorance. Il faut aussi savoir les accepter dans vos équipes. Personne n’est obligé de tout savoir, tant qu’elle a la volonté d’apprendre et de compléter ses connaissances et compétences en fonction des besoins de l’entreprise.Vous aurez bien plus de chance de créer une équipe performante et qui va de l’avant si l’énergie de chacun est tournée vers l’apprentissage plutôt que consacrée à faire semblant afin de cacher ses lacunes.

2. Encouragez la culture du questionnement

« Deux têtes valent mieux qu’une » dit l’adage. Pour inciter vos équipes à ouvrir leurs horizons, encouragez-les à remettre en cause le statu quo, à vous questionner et à se questionner entre eux. Cette émulation intellectuelle poussera vos équipes à creuser les sujets plus en profondeur. Favoriser une culture du questionnement donnera à vos équipes l’envie de progresser et de se développer, pour le plus grand bénéfice de votre entreprise.

3. Favorisez la diversité au sein des équipes

Pour favoriser une culture de l’apprentissage dans vos équipes, impulsez-la dès vos recrutements. Formez des équipes mixtes, constituées de salariés provenant de différentes origines (sociales, culturelles, nationalités, …), ayant suivi des formations et parcours variés. Encouragez les échanges et le partage d’expérience pour favoriser un apprentissage entre pairs. Appréciez les spécificités de chacun et mettez-les en avant.

4. Définissez une vision stratégique

En tant que décisionnaires au sein de l’organisation, les dirigeants doivent initier le changement en communiquant sur leur vision du futur de l’entreprise. L’élaboration d’une vision stratégique peut s’effectuer au moment de développer une culture de l’apprentissage, mais il est important néanmoins de la réviser constamment et de communiquer régulièrement à son sujet.

5. Responsabilisez vos employés grâce à la cocréation

Le fait d’imposer un changement du haut vers le bas s’est souvent avéré problématique. Au contraire, il est beaucoup plus facile de faire évoluer une situation lorsque l’on implique au même titre tous les collaborateurs dans la cocréation d’un futur qu’ils sont eux-mêmes censés réaliser.

6. Acceptez l’erreur et célébrez la culture de l’échec

Il n’y a pas de réussite sans échec, ce sont les erreurs qui nous font progresser. Il n’y a pas d’innovation sans prise de risque !

Pour encourager vos équipes à expérimenter et sortir de leur zone de confort, considérez les échecs comme des essais, des tentatives, des étapes pour parvenir un succès. Laissez vos équipes se tromper et apprendre de leurs erreurs, encouragez ainsi la prise de risque et les initiatives.

7. Apprenez avec agilité

Une organisation apprenante a besoin de dirigeants capables d’apprendre, et notamment d’apprendre avec agilité. L’apprentissage de l’agilité consiste à tirer les bonnes leçons de ses expériences passées, et ce, avec rapidité et flexibilité.

8. Développez l’apprentissage en groupe

Des innovations pédagogiques permettent également de développer une culture d’apprentissage notamment avec de nouvelles approches telles que des e-learnings, MOOCs, mobile learning.

Pour aller plus loin…